Léonard Wanderlust

INTERVIEW : Vlaysin

INTERVIEW : Vlaysin

Le Léonard Presque Festival approche à grands pas. Nous ne sommes plus qu'à quelques jours de l'évènement, et chez Léonard, la pression monte et la hâte s'installe déjà. Pour vous faire patienter, voici une Interview de Vlaysin, que vous pourrez retrouver le 11 juin sur la scène principale !

 

Salut Vlaysin ! Alors tout d’abord, est-ce que tu peux nous parler un peu de tes débuts dans la musique ?

Salut , alors mes débuts dans la musique c’était il y a un moment maintenant. J’ai commencé aux platines en 2004 avec de sceuds plutot orientés House à l’époque avec des bonnes grosses basslines de Chicago, puis ensuite j’ai commencé a produire en 2007 en étant passé plutot du coté de la Minimal/Techno entre temps. J’ai longtemps produit et joué sous mon premier nom/projet Octave depuis 2008 et j’ai finalement lancé un deuxième alias ‘Vlaysin’  l’an dernier dans un style radicalement Techno pour le coup.

 

Dans quoi est-ce que tu puises ton inspiration musicale ? Des idoles en particulier ?

J’écoute enormément de sets d’artistes tous les jours et aussi les sorties en général et ca m’inspire toujours surtout les sets en fait. J’ai une grande admiration pour la scene techno UK, autant dans l’esprit que la culture. Perc pour n’en citer qu’un est pour moi une grande source d’inspiration, c’est vraiment un artiste incroyable et un des leaders de cette scène aujourd’hui. J’écoute pas mal de noise music, experimental et ce genre de trucs. Je prends aussi beaucoup d’énergie quand je fais un live et que l’ambiance est là.

 

On a tous nos petites faiblesses musicales. Dans ton baladeur MP3, qu’est-ce qu’on pourrait trouver comme musique « ringarde » ?

Haha ! A vrai dire je n’ai pas énormément de musique dans mon téléphone et je tourne sur les même trucs depuis des années. Pas mal de Hip Hop principalement du Wu Tang et Cypress Hill (grandes faiblesses) mais aussi pas mal de rock surtout 60’s/70’s, ce qui peut parraitre ringard pour certains j’imagine.

 

Passons à autre chose. Tu as lancé ton propre label, Silent Steps Records. Tu y as signé des artistes comme Perc, Drumcell, ou encore Yan Cook. Qu’est-ce que ça t’a apporté de travailler avec de tels artistes ?

Alors beaucoup de plaisir déjà mais aussi beaucoup d’inspiration et pas mal d’expérience. Ca aide de discuter et travailler avec des grands noms habitués de la scène Techno ce que je n’étais pas (habitué de la scène) à l’époque en 2010. Ca m’a aussi permis de faire des label nights avec des supers artistes.

 

Tu as lancé ton alias Vlaysin il y a de ça 1 an, en passant d’Octave, avec une techno mentale, à un style résolument plus Industriel. Qu’est-ce qui t’y as poussé ? Certainement une envie de renouveau ?

Une envie de renouveau c’est vrai, de repartir un peu a zéro quelquepart mais avec l’expérience des années. Ca mais aussi pour coller a mes inspirations qui étaient résolument plus Techno/Industriel depuis plusieurs années donc du coup envie d’un projet qui s’y dédit entièrement et qui reflète également mon evolution vers le hardware et le coté plus « noise » de cette musique, brut et sans concession.

 

Qu’est-ce que tu utilises comme configuration pour ton Live ?

Pour mon live uniquement des machines. Un système modulaire accompagné d’une boite a rythme Tempest de chez Dave Smith, un sampleur Octatrack, une acid box, un synthé Evolver et quelques autres trucs qui varient parfois notement des pédales d’effet.

 

On t’a déjà vu jouer en Bretagne, notamment à la soirée Texture #3 – The Village, à Rennes, aux côtés de Cleric et Lazare Hoche. Qu’est-ce que tu penses du public breton ?

Exact et c’était vraiment mortel. Endroit incroyable, public au top et toute l’équipe Texture est vraiment super. Des pros passionés. Je suis moi-même d’origine Bretonne, j’aime énormément cette région et cétait une première d’y jouer donc beaucoup de plaisir. Très très hâte de revenir avec le nouveau projet !

 

Merci à toi d'avoir pris le temps de répondre à nos questions ! Vlaysin sera donc sur la Main Stage du Léonard Presque Festival, le samedi 11 juin, prêt à en découdre avec vous ! Be There ! 

 

Léonard Wanderlust